TYPES D'AILE D'AVION

 

L'AILE PARASOL:  pqarsaol.jpg

Les avions à aile parasol étaient tous des monoplans, dont l'aile était fixée non pas directement au fuselage au dessus, sur des haubants, eux-mêmes reliés au fuselage. Cette configuration disparue au fur et mesure durant l'entre-deux-guerres et très peu de modèles avaient encore cette configuration au début de la WW2.

Cette configuration a l'avantage d'offrir une excellente visibilité.


parasol.jpg  ala-recta.png

 

L'AILE EN MOUETTE:

L'aile à profil de mouette comporte, au lieu d'être droite, une "brisure". Ceci présente alors un changement d'orientation. 

Elle a été choisie pour améliorer la visibilité offerte au pilote avec une aile haute qui par sa structure pouvait être plus fine à l'emplanture dans le fuselage.


sbe12-1.jpg     minimoa-124.jpg

 

 

 L'AILE EN MOUETTE INVERSÉE:

A l'inverse du profil de mouette, la partie de cette aile implantée dans le fuselage descend fortement puis se redresse après la "brisure". Cette configuration permettait de réduire la hauteur du train d'atterrissage tout en donnant un avantage aérodynamique au moment de la ressources, au terme d'un piqué.

 

sju87.jpg   corsair-1-ceb57.jpg

 

 

 L'AILE VOLANTE:

Sur ce type d'appareil, l'aile est le seul élément de l'avion, qui englobe le fuselage. Dans leur forme extrème, les ailes volantes sont également des avions sans plans horizontaux arrières. Jack Northrop sera le pionnier de ce concept, qui ne donnera aucun avion opérationel pendant la WW2. Après-guerre, cette forme d'avion est oublié durant plusieurs décénnies, avant de réapparaîte dans les années 80 pour la conception d'avions furtifs

 

 sb2.jpg   260px-us-air-force-030922-f-0000j-888-b-2-spirit.jpg

 

 

L'AILE DROITE:

Dans cette configuration, l'aile forme un parfait angle droit avec la ligne centrale du fuselage. Ce type d'aile est utilisé quaziment exclusivement jusqu'à l'apparition de chasseurs à réaction qui adopteront ,dans les années 50, l'aile en flèche pour des raisons d'aérodynamisme.

 

sseahawk.jpg   pylon-20ba.jpg

 

 

L'AILE EN FLÈCHE:

Avec la suprématie des chasseurs à réaction, tout d'abord à aile droite, ces derniers optent pour cette configuration qui assurent à l'appareil une trainée moins important et l'accès à des vitesses plus importantes. Dans ce cas l'aile forme un angle inférieur à 90° avec la ligne centrale du fuselage

 

airbus-380.jpg   ala-en-flecha.png

 

 

L'AILE EN FLÈCHE INVERSÉE:

Cette forme d'aile encore peu commune de nos jours, se caractérise par une flèche dont les saumons par vers l'avant de l'appareil. Les appareils qui utilisent cette forme, comportent généralement des plans "canard". Cette configuration permet d'avoir une manouvrabilité sans égale à toute les vitesses : subsonique et supersonique

 

ssu47.jpg   ala-en-flecha-negativa.png

 

 

L'AILE DELTA:

Dans cette configuration, l'aile forme quaziment un triangle isocèle dont le sommet se trouve à l'avant de l'avion et la base correspond au bord de fuite de l'aile. Du coup les plans fixes de l'empennage dispaissent. Cette forme a été privilégiée sur de nombreux chasseurs supersoniques car elle garantit peu de remous et assure une bonne resistance structurelle pour un poids léger.

 

smirage3.jpg   ala-delta.png


L'AILE ELLIPTIQUE:

Cette forme caractéristique du Spitfire présente une aille dont les bords de fuite, mais aussi d'attaque forme une ellipse pour se rejoindre directement en bout d'aile. Cette configuration améliore la finesse d'une aile en augmentant son allongement. Elle permet également de limiter au maximum la traînée produite par les tourbillons résultants de l'écoulement de l'air autour de l'aile. Ce sont les premières ailes dotées d'un profil dit "laminaire", en raison de leur finesse.

 

sspitfire.jpg   ala-el-c3-adptica.png

 


L'AILE GOTHIQUE OU EN OGIVE:

Il's'agit en réalité d'une aile delta qui offre une allure différente du bord d'attaque. L'aile delta classique propose des bords d'attaque et de fuite, tandis que l'aile gothique présente une forme "en vague" du bord d'attaque, celui-ci ayant un angle de plus en plus prononcé en partant de la racine de l'aile.

Cette configuration, utilisée par le Concorde, permet de créer un vortex hypersustentateur et pemet une vitesse d'attérissage acceptable.

 

svulcan.jpg    ala-ojival-1.png

 


L'AILE BRISÉE OU DOUBLE DELTA:

Cette configuration, offre quasiment les mêmes conditions de vols que l'aile gothique. Mais son aspect est moins esthétique, car l'aile delta est "brisée" en deux sections offrant une flèche d'un angle différent.

 

sdraken.jpgala-doble-delta.png

 


L'AILE A GÉOMETRIE VARIABLE:

Cette configuration, offre quasiment les mêmes conditions de vols que l'aile gothique. Mais son aspect est moins esthétique, car l'aile delta est "brisée" en deux sections offrant une flèche d'un angle différent.

 

sb1.jpg   ala-en-flecha-variable.png

 


L'AILE TRAPÈZOÏDALE:

Cette aile reprend le même principe que l'aile elliptique mais avec une forme géométrique au lignes plus radicales.

Plusieurs types d'ailes précédentes peuvent être considérées également comme des ailes trapèzoïdales, mais les plus caractéristiques sont celles qui sont associés à un fuselage furtif. Le trapèze y est alors plus évident.

 

sf22.jpg   pf22.jpg


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Date de dernière mise à jour : 22/02/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site